Un grand moment…

Magnifique soirée, mardi 20 mars 2012, au Centre d’Accueil de la Presse Etrangère au Grand Palais.

Merci aux 120 participants qui constituent, à l’occasion de cette première édition des rencontres optimistes, l’avant-garde de la positive-attitude. Cela me conforte dans l’idée qu’il existe en France une véritable attente de contrechamp à l’encontre du négativisme, du catastrophisme, de la sinistrose ambiante.

Cela m’incite à m’engager plus encore dans la bataille de la confiance, au travers de conférences, de présence dans les médias, d’ouvrages et d’un grand événement populaire.

J’ai été très heureux d’entendre les témoignages éclairants de mes invités.
Marie-Laure Sauty de Chalon, présidente d’Aufeminin.com, a démontré, sondage à l’appui, combien la relation des femmes à l’optimisme et au bonheur était forte. Succès garanti devant un public en majorité féminin, ce qui confirme leur sensibilité particulière à cette question vitale.
Pierre Bellanger, le président de Skyrock, a fait remarquer comment la nouvelle génération cherche à démentir ce cliché des adultes selon lequel ils seraient condamnés à être moins heureux que leurs parents. Ils entendent au contraire profiter des opportunités du monde nouveau.
Alexandre Stopnicki et Laura Trompette, dirigeants du site des bonnes nouvelles NewZitiv, ont dit pourquoi et comment il fallait développer la mise en réseau de toutes les initiatives optimistes. Ils sont venus avec une équipe formidable qui a relayé nos échanges sur Twitter, Facebook et les réseaux sociaux. Un énorme succès parce que, durant cette période, l’optimisme a été le deuxième mot le plus cité sur Twitter après Free, qui connaît quelques problèmes de saturation de son réseau.
France Roque, la présidente de la Ligue des Optimistes, n’a pas manqué de faire remarquer à l’issue de cette rencontre, que la première édition était un succès et que la seconde viendrait vite.

J’ai présenté, pour ma part, mon prochain livre, « Les 101 mots de l’optimisme » (éditions Archibooks) qui sera en librairie en avril. J’y reviendrai dans ces colonnes.

Plus que jamais, soyons mobilisés. Chaque geste, chaque engagement, chacune de vos décisions de relayer nos messages est un pas de plus vers une société plus harmonieuse et plus confiante.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Merci de renseigner votre nom, email et commentaire.