Les 101 mots de l’optimisme

BOÎTE À BONHEURS

Prenez une petite boîte, belle ou non ; un carton à chaussures peut faire l’affaire. Ce qui compte c’est le contenu.

Mettez-y au départ quelques photos de ceux que vous aimez, des lieux marquants où vous êtes allé ou dont vous rêvez, des petits objets qui vous font plaisir. Régulièrement, ajoutez quelque chose comme un petit billet manuscrit sur un bonheur que vous venez de vivre, une bonne action que vous avez réalisée. De temps en temps, prenez quelques instants pour l’ouvrir et la parcourir.

Un bol d’air, des émotions positives, un coup d’optimisme, et ça repart !

BNB

C’est le petit royaume du Bhoutan, en Asie, qui, le premier, a considéré que le PNB (produit national brut) était beaucoup trop  économique et financier, trop rationnel et statistique pour constituer un indicateur représentatif de l’évolution d’un pays.

Au PNB, il a donc substitué le BNB, bonheur national brut, à partir de critères comme le développement et la croissance économique, la sauvegarde de l’environnement et le développement durable, la conservation et la promotion de la culture bouddhiste.

L’OCDE vient d’adopter une démarche proche en lançant un nouvel indicateur, le BIB (bonheur intérieur brut) pour mesurer la qualité de vie dans les pays membres.

BLOG

C’est sur mon blog personnel que j’ai commencé à traiter de ces questions de confiance et d’optimisme.

C’est sur ce blog que vous pouvez signer le Manifeste pour l’Optimisme et devenir, comme l’ont déjà fait plus de 500 personnes, ambassadeur de l’optimisme. Vous m’aiderez ainsi à diffuser la bonne parole.

BIG FIVE

On a ainsi dénommé, dans des univers très différents, les grands cabinets d’audit mondiaux, quelques grandes villes américaines ou les mammifères craints et respectés par les chasseurs d’autrefois (l’éléphant, le rhinocéros, le lion, le léopard et le buffle).

Mais pour ce qui nous intéresse ici, les Big Five sont, en psychologie, les cinq traits principaux de la personnalité qui ont évidemment une influence majeure sur notre comportement.

Les tests, les enquêtes, les questionnaires qui se sont multipliés ces dernières années permettent de définir la composante majeure de chaque personnalité.

Chacun de ces cinq traits a une relation à l’optimisme, à la confiance, à la joie, au bonheur.

Ensemble, même si la perfection ne fait pas partie de ce monde, ils constituent autant d’objectifs pour nous améliorer, être mieux dans notre peau, positiver, vivre en société :

– Extraverti

C’est l’opposition directe à l’introversion, au repli sur soi-même, à la solitude, à la tristesse.
Être extraverti, c’est mobiliser son énergie, foncer, rechercher la stimulation et les challenges, cultiver la joie, apprécier la compagnie des autres.
L’extraversion est en interaction permanente avec le monde extérieur, tournée vers l’action.
Les personnes extraverties sont enthousiastes, sans cesse à la recherche d’initiatives et de projets. Elles aiment parler, s’affirmer, retenir l’attention.

– Stable émotionnellement

La stabilité émotionnelle est à l’opposé de la névrose, des tendances à la crainte, au découragement, à l’anxiété. Les personnes névrosées sont généralement soucieuses, souvent abattues, parfois cruelles et indifférentes aux autres.
Être stable émotionnellement, c’est prendre beaucoup sur soi, être détendu, ne pas se laisser aller à la mauvaise humeur, ressentir peu de sentiments négatifs, chasser les mauvaises pensées. C’est apprendre à gérer son stress, ne pas se décourager. C’est une disposition particulièrement favorable pour faire face aux inévitables émotions négatives et rester serein envers et contre tout.

– Agréable

On pourrait dire aussi sociable, le contraire de l’égoïsme et de tous ces sentiments négatifs qui s’appellent la méfiance, l’esprit de supériorité, la jalousie, le rejet, le mépris, la haine.
Les personnes agréables ont confiance en elle et font confiance aux autres, se sentent en cohésion avec autrui, en harmonie avec l’univers dans lequel elles vivent.
Elles sont amicales, serviables, généreuses, ont des égards pour les autres. Elles sont toujours prêtes à transiger pour trouver un terrain d’entente entre leur intérêt et celui des autres.

– Consciencieux

C’est être à l’opposé de l’insouciance et du laisser-aller. La réflexion, la concentration, la méticulosité permettent de cerner les objectifs à atteindre, de planifier et d’organiser l’action, de garder le cap et de réussir.
Les personnes consciencieuses dominent, régulent et dirigent leurs impulsions qui ne sont pas négatives en elles-mêmes à condition qu’elles soient contrôlées. Être consciencieux crée la confiance et permet généralement d’être perçu par les autres comme étant fiable et sûr.

– Ouvert d’esprit

C’est le contraire du négativisme, de l’obscurantisme, du conservatisme.
L’ouverture d’esprit, c’est la curiosité, la soif de toujours apprendre et découvrir, d’imaginer, d’inventer, de créer.
Les personnes ouvertes d’esprit apprécient l’art, la beauté, la nouveauté. Elles ne sont pas effrayées par les expériences ou les démarches peu conventionnelles. Elles sont plus rapidement matures et généralement d’une bonne santé mentale.

BIBLIOGRAPHIE

Le nombre d’ouvrages sur l’optimisme, la confiance, le bonheur étant considérable, je me contente de vous recommander quelques ouvrages de base :

Propos sur le bonheur, Alain
Éloge de l’optimisme, Philippe Gabilliet, Éditions Saint-Simon
La Fabrique du bonheur, Martin Seligman, InterÉditions Dunod
Psychologie positive. Le Bonheur dans tous ses états, Collectif, Éditions Jouvence
Plaidoyer pour le bonheur, Matthieu Ricard, Pocket Édition
La Psychologie positive : pour aller bien, Yves-Alexandre Thalman, Éditions Odile Jacob
Le Défi positif, Thierry Janssen, Éditions Les Liens qui Libèrent (LLL)
Méditer jour après jour, Christophe André, Éditions L’Iconoclaste
La Psychologie du bonheur, Christophe André, Éditions Odile Jacob

Et enfin mon avant-dernier ouvrage :

Manifeste pour l’optimisme, Eidtions Plon

BEAUTE

Avant tout, ce sont les valeurs qui nous rendent meilleurs, celles que nous lègue l’histoire. La beauté, l’excellence en font partie. Beauté des oeuvres, des paysages, des réalisations des hommes. Elles sont pour nous des éléments privilégiés de connaissance, d’inspiration et d’élévation.

La beauté au quotidien, dans sa simplicité, est beaucoup plus accessible encore. Sentir une fleur, s’émerveiller du sourire d’un enfant, s’arrêter pour regarder un paysage que l’on croit connaître par coeur, s’émouvoir d’une musique, etc., sont de purs moments de bonheur.

La beauté va de pair avec l’excellence. Le travail bien fait (du beau boulot), aller au bout d’un défi (une belle performance), la rigueur morale qui fait dire d’une personne que c’est une belle personne sont quelques exemples pour tous ceux qui aspirent à l’excellence.

1 2 3 4 5  Scroll to top