La responsabilité, valeur de l’optimisme

Exagérer les risques et les souffrances, recourir à la victimisation, chercher constamment des boucs-émissaires -il faut toujours que ce soit la faute de quelqu’un, le voisin, l’automobiliste, les deux roues ou de quelque chose, l’État, l’Europe, la mondialisation- sont des attitudes parfaitement stériles…

Être responsable, c’est d’abord prendre beaucoup sur soi, relativiser, ne pas se défausser sur les autres de ses erreurs, ses échecs, ses frustrations. Être serein est une forme d’exemplarité qui fait tâche autour de nous.

Presque toujours, la responsabilité confère à l’homme de la grandeur. Stefan Zweig

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Merci de renseigner votre nom, email et commentaire.