DEUX GRANDES LOIS UNIVERSELLES

La première est la loi de l’adaptation, l’une des facultés humaines les plus remarquables.

Elle rend les gens et les peuples heureux plus exigeants. Ils se font, en effet, très vite aux avantages acquis. Du coup, leurs attentes augmentent. Elle nous permet également de faire face aux difficultés, aux épreuves, aux maladies dès lors que nous sommes mobilisés pour les surmonter.

Ce qui doit nous intéresser le plus, c’est que bien des éléments pourtant essentiels de notre vie, comme notre santé, notre instruction, nos revenus, ont en réalité, parce que nous nous adaptons à ce qui va mal et que nous nous habituons à ce qui va bien, relativement peu d’influence sur notre sentiment de bien-être.

On peut donc considérer que l’optimisme et le bonheur ne dépendent pas de facteurs matériels ou physiques mais qu’ils sont plutôt de nature psychologique, qu’ils sont dépendants de notre façon de ressentir, d’appréhender, d’analyser.

La seconde est la loi de l’attraction. Si vous voulez être attirant, il faut faire le nécessaire pour attirer. Comme disait Spinoza : « si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d’abord votre bonne humeur ».

Comme celle de l’adaptation, la loi de l’attraction fonctionne dans les deux sens. Comme un aimant, on attire les bonnes choses, les opportunités, les moments heureux… ou, au contraire, les difficultés, les contrariétés, les échecs.

Ce dont je suis sûr, c’est que pour attirer ou s’adapter rien ne sert de maudire  l’environnement ou les circonstances. C’est notre mental qui prime.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Merci de renseigner votre nom, email et commentaire.