AUTONOMIE

La mutation fondamentale de ces derniers siècles est le passage de l’individu abstrait à l’individu concret, la reconnaissance de l’autonomie individuelle comme moteur de la société.

Le progrès est spectaculaire. En passant d’une société dans laquelle l’individu était noyé dans une masse censée être disciplinée et contrôlée par un pouvoir supérieur à une société dans laquelle chacun se produit lui-même, construit sa propre vie. Ce ne sont plus seulement les instances collectives qui font société mais la somme de nos engagements individuels.

Affirmer notre identité, le droit à la singularité et à la différence, la primauté de l’individu constitue donc la norme. Encore faut-il souligner que cette autonomie repose sur la responsabilité, l’initiative, l’acceptation de la compétition, l’effort et donc la mobilisation de toutes nos énergies positives.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Merci de renseigner votre nom, email et commentaire.